mercredi 26 mars 2014

Vendre des CD's ou de l'utilité du CD...

Cette réflexion est partie de l'article suivant:


...qui évoque le constat que le Japon est toujours fortement attaché aux CD.

L'une des raisons qui justifie cela est la FanAttitude, et le fort marketing mis en avant pour les groupes, ou même les artistes en général dans les pays asiatiques.

Grâce à mon sujet de mémoire, j'ai pu étudier de façon minutieuse les relations entre les fans et les artistes, et il est vrai que l'attachement entre les deux permet de conserver une dynamique économique viable.

Prenons un exemple: en Corée du Sud, un groupe comme les Super Junior, dont la composition varie de 15 à 11 membres selon les sous-unités mises en avant, arrive à créer une véritable synergie avec les fans, nommés "E.L.F" (pour "EverLasting Friends" soit "Amis Eternels")


Les membres sont nombreux, ce qui permet aux fans de trouver plus facilement un "favori", et d'avoir envie d'en découvrir plus, que ce soit sur le "favori" ou sur le groupe, la manière dont il s'est composé, dont ils ont travaillé et travaillent aujourd'hui, ainsi que leurs relations/amitiés.

Au passage, chaque membre peut avoir des activités en plus du groupe; ainsi, non seulement ils sont chanteurs/danseurs, mais certains sont animateurs pour des émissions TV et/ou radios, d'autres sont acteurs, d'autres encore jouent dans des comédies musicales.

Pour toutes ces activités, ils se présentent donc par leur prénom puis le traditionnel "du groupe Super Junior".

Cette stratégie d'occupation de l'espace public fait en sorte qu'entre deux albums, le groupe continue à faire parler de lui, tout en permettant aux individualités de se détacher et de s'épanouir, en trouvant leurs propres fans sans pour autant nuire au groupe.

Au contraire, cela apporte un nouveau regard sur le groupe, et lui donne une plus large visibilité.

Les fans ainsi attachés au groupe et à leur favori sont déjà plus enclins à acheter un album, sans oublier que les fameux albums en question peuvent être adaptés à chaque membre; ainsi selon le membre du groupe que l'on préfère, nous pouvons choisir une jaquette où l'heureux élu apparaît en avant.

D'autres goodies peuvent également être proposés, comme un remerciement aux fans, tels que des invitations, des codes promotionnels, des avantages pour les concerts, ou des objets mettant en avant le statut spécial de cette personne achetant le CD (badges, bracelets, tour de cou...).

Les fans ont donc des raisons d'acheter les albums, en plus de la musique de qualité, et cela permet de maintenir une économie du disque physique, pourtant fragilisée par l'apparition du numérique.

En France au final, on voit très peu ce genre de communication/marketing.

La plupart des artistes se reposent principalement sur les réseaux sociaux, sans réellement rentrer "dans la maison" à travers un support plus physique tel que le CD.

Sans oublier qu'ici, un artiste ne peut pas être polyvalent; si c'est un chanteur, il doit rester chanteur, si c'est un danseur il doit rester danseur, si c'est un acteur il doit rester acteur. Un chanteur qui danse sans faire parti d'une comédie musicale sera sous-évalué, voire rabaissé, parce qu'un chanteur tel qu'on le voit en France se doit de travailler uniquement le chant, sans ajouter d'artifices.

Les personnalités, beaucoup plus individualistes, coopèrent peu ensemble, et s'en retrouvent fragilisées. Il est difficile pour un artiste seul d'occuper autant l'espace que 11 personnes différentes qui travaillent à la réussite d'un groupe.

Pour autant, il apparaît évident que cette stratégie fonctionne principalement pour les groupes; néanmoins, rien d'impossible pour les artistes solo.
Ici on pourra par exemple citer Mylène Farmer, qui a pris le contre-pieds en mettant en place une stratégie d'absence, qui se repose beaucoup sur le fantasme et l'inaccessible mais qui bénéficie d'une solide base de fans.



Le problème selon moi, c'est sans doute le manque de personnalités fortes aujourd'hui dans notre pays. On voit peu d'artistes réellement capable de rassembler le public, de toucher les gens, de se rendre accessible et proche tout en étant éloigné et inaccessible.

Car le marketing dans les pays comme la Corée du Sud ou le Japon servent bien à ce but précis: mettre en avant des personnalités à travers des valeurs qui puissent fédérer les gens de manière à ce qu'ils soient suffisamment attachés et concernés pour participer à la réussite de l'artiste ou du groupe.

Pour cela, bien entendu, ce qui acquiert les faveurs du public c'est bien évidement la mise en avant de la liberté, de la générosité, du sacrifice, du dévouement, et de la passion qui doit forcer respect et admiration.

Peut-être cela, la clé de la réussite pour vendre des CDs?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire